les jeunes du circuitDouze jeunes !!! Ils sont au moins 12 « nouveaux » joueurs sur le circuit que l’on dit prometteurs au niveau des résultats, qu’ils aient déjà décroché le pompon de la victoire ou non, mais dont tout le monde s’accorde à dire qu’ils portent les espoirs de notre jeu. Portraits croisés de ces nouvelles têtes qui sévissent dans toutes les régions ou presque.

 

A commencer par Marvin RODRIGUES, néo-toulousain, vainqueur du tournoi des champions à la télé en juin, dont le talent pur n’est plus à prouver. Arrivé 6e du dernier SuperMasters, après une 1ere journée de rêve au contact des meilleurs, l’ancien libournais a levé le pied en cette fin de saison, côté tournois, mais sera toujours difficile à manœuvrer.

Dans la même région Grand Sud, l’ex-toulousain Vincent BARCET est assurément la valeur montante avec seulement 21 tournois à son actif pour déjà trois places de 3e et quatre places de 4e, après une bonne prestation télé, une finale (voire la gagne) lui est promise sous peu.

Comment ne pas faire la parallèle avec deux autres gentils garçons du NPDC, Ludovic BARDOUX et Philippe OLIVIER, qui ont la particularité de jouer pour le même club de Douai (59), mais surtout d’accumuler les bons résultats. Si Ludob n’est pas passé loin de sa première finale cette saison tout dernièrement, Philippe a hâte de renouer avec le succès après plusieurs finales et sa seule victoire de 2010 à Maurepas. Sa 9e place au SM’13, devant pas mal de pointures, est naturellement signe de bel encouragement.

Au contraire des Florian PINEL (Grand Sud), Arnaud DOURLENS (NPDC) ou Pierre-Damien ROUX (IDF) qui ne voyagent malheureusement pas assez, le parisien Arnaud BLAYE est également de ceux dont on dit actuellement le plus grand bien côté septentrion, avec de plus une prestation télé réussie, la victoire finale finira bien par tomber dans son escarcelle le jour où il évitera (ou sortira) les gros bras souvent nombreux, comme il l'a réussi lors du dernier Masters IDF. 

C’est ce qui vient d’arriver au Belge Samuel LESCOT, pas mal entraîné en vue d’un passage télé en décembre, d’abord finaliste à Awans en octobre avant de s’imposer un mois plus tard à Montegnée où trainaient pourtant pas mal de « guests ».

Idem du côté de Bruno NOVALES (Grand Ouest) qui a réussi à s’imposer en véritable champion du côté de La Roche-sur-Yon, malgré la présence de plusieurs vainqueurs habituels. Comme quoi, dans un bon jour tout le monde peut réussir à sortir des matchs sinon parfaits, du moins aboutis et suffisants. Sans occulter le facteur chance, bien sûr, nécessaire à tout succès.

Un cap encore difficile à franchir pour le plus jeune des espoirs, Emmanuel DUMAS (RAA), lequel a pourtant brillé plusieurs fois cette année de l’autre côté du pays en sortant des joueurs réputés et en terminant également à une bien prometteuse 10e place lors des Masters de l’Est. Il me semble voir Hugo VASSEUR (Normandie) à ses débuts dans le Nord, lui qui gagne désormais plusieurs fois par an et qui est passé tout près de son 1er Masters dernièrement.

Enfin, pour finir le tour des régions, même si on ne peut le classer dans la même « catégorie » qu’un Thierry ASSIÉ (Sud) arrivé lui aussi assez tard sur le circuit, je place Laurent DUFOUR (PACA) dans ceux qui progressent le plus vite à mon sens ; mais il lui sera extrêmement difficile de s’imposer en tournoi au même titre que notre joueuse belge préférée Héloïse BELPAIRE, malgré toute leur bonne volonté à moins d’un entraînement intensif. Mais, qui sait…

 

Finalement, je souhaite le meilleur à cette douzaine de plus ou moins « nouvelles têtes » sur le circuit, à condition bien entendu que ça ne soit pas contre moi…

 

Ah, ces djeunes !

Retour à l'accueil