En passant de 48 joueurs samedi à 73 dimanche, on se doutait bien que le 2e tournoi de Sainte-Tulle du w-end allait être très disputé et qu’il y aurait quelques revanches dans l’air… Le duplicate n’est a posteriori pas bien compliqué mais RANESALEPN, ELOMUTANOI, ADOGARYSEU (solo Quesada), MEXIDULIRA, NEQUTELUBQ, UNIGASUMAI, NOLITASICO  et surtout 25.7.6.6.50.4 /790 suivi de 9.2.5.3.6.5 / 931 en ont envoyé quelques-uns au tapis. Après re-correction fortement utile comme souvent, Quesada-Cercio, Kervoelen-Agusti, Trucchi-Jayet, Swahn-Chesneau, Bonthoux-Dufour, Burnel-Smets, Assié-Dumas et Normand-Colard sont quasiment tous sans aucun suspense, idem à l’étage inférieur où néanmoins O.Courbi s’incline face à F.Salamanian (2.4) et E.Albouy a besoin des prolongs (3.3) pour venir à bout de J.Leveillard. Comme la veille, le logiciel se montre plutôt efficace avec OTINOTAVIU, 75.25.50.3.8.6 / 296, XSIRNALTIV, TELADISECU, 2.5.8.1.50.6 / 781, 2.8.25.4.4.3 / 931, LEFISOLATU ou CSOTSINKUO (solo Swahn) soumis à notre sagacité. Sans coup férir, le danois va toper la partie suivante (4.0 face à J.Bonthoux) sur NUCETUFENI, XENOMALEVC, ELIVELUJAU,  3.75.3.100.8.9 / 650, SILANIGEDI, SEXADEBOLA,  et surtout SUTEGARICS loupé çà et là. Revanchards de la veille, Quesada s’impose face à Normand (3.1) et Trucchi face à Burnel (2.0), tandis que le lyonnais Kervoelen confirme sa bonne forme actuelle face à Assié (2.1). Pour ma part, je m’impose finalement (de justesse encore) face à Françoise Dautremay (5-4) après avoir mené 5 tours à 1 à la mi-temps, mais vais perdre ensuite face à Dominique Mercier (1.2) avec un meilleur match. Cette demi-finale débute par IGADINEVUI, 4.3.7.10.2.1 / 940, SALYCAVILE, NOTESOGELO ou 4.9.2.10.4.3/ 578 (nous ne sommes que 4 ou 5 à l’avoir trouvé) juste avant la mi-temps, et se poursuit par DULERAMEGU, GSALTELDOM ou ITEMILAREU pour les plus jolis coups. Si l’affiche Quesada-Swahn (0.2) se joue principalement sur une (très) ancienne sortie, l’autre antibois a recours aux prolongations pour éliminer le joueur RAA (2.2 a.p). Les finales Swahn-Trucchi (5.1), Beuvelot-Mercier (4.4 a.prol), Voleau-Lacomme se jouent principalement sur les mêmes coups BEGONITUDI, RESOFAMEFO, 2.10.9.10.8.3 / 404, NELOVAMENU, ENOVURINUA, BASIPUTESO, LOCIBOLIMA, 2.7.7.3.9.2 / 498 et TEROVAQISG pour terminer en beauté ce week-end studieux et enrichissant !

BRAVO à Allan qui, en conservant son titre, signe une 6e victoire cette année, à tous les autres lauréats et récipiendaires comme Françoise AGUSTI (1er tournoi A et meilleure féminine), à l’organisation impeccable (comme toujours) de l’homme-orchestre etc. Place désormais au tournoi en paires d’Antibes de dimanche prochain où les finalistes du jour seront forcément les grands favoris.

 

1 SWAHN 2 TRUCCHI 3 QUESADA

 

4 KERVOELEN 5 ASSIE 6 BONTHOUX 7 NORMAND 8 BURNEL 9 DUMAS 10 COLARD 11 SMETS 12 CHESNEAU 13 JAYET 14 DUFOUR 15 AGUSTI 16 CERCIO 17 BEUVELOT 18 MERCIER 19 ALBOUY 20 NICOLE 21 VILLENEUVE J 22 SALAMANIAN 23 DAUTREMAY 24 VITAL 25 COURBI 26 AYOUN 27 CORNANT 28 LAURAIN 29 LEVEILLARD 30 SANCHEZ 31 DUPUY 32 CHARVIER 33 VOLEAU 34 LACOMME 35 MARGIRIER… 49 BROSSEAU 50 ?…65 BOEUF 66 ? ...

Retour à l'accueil