Semaine de la Francophonie, «  dis-moi dix mots », les 24H de Belgique, Stromae qui propose « ta fête » comme hymne de son équipe nationale pour la Coupe du Monde etc. il y a vraiment de quoi saliver et pourquoi pas s’enlivrer cette semaine !!! Quoi ? Comment? Vous ne connaissez pas le néologisme du petit neuilléen Constant CHARDON dont le nom (et prénom, tous deux valables comme Amandine BOURGEOIS, souvenez-vous...) a même été cité à l’antenne par Arielle, lundi dernier. Ce verbe pronominal (déf : être ivre de lectures) m’aurait été fort utile si seulement SENLIVREES (9) ou SENLIVRANT (9), voire même un éventuel rajout sur SENLIVRER m’avait apporté un plus pour notre jeu mais non, rien, que dalle, nada!… On peut bien entendu extrapoler avec SANS.LIVRET (9), SANS.LIVRES (9) ou SANS.LIVRER, SANS.LIVREE (9) mais rien d’extra non plus... Délivrer des devises n'a jamais enivré des débiles, s'enlivrer sans se livrer divise, dérive des red devils, la la lala... Chers lecteurs, rappelons-nous aussi que STROMAE.BEL (10) peut être très intéressant, et probablement même avez-vous quelques idées de néologismes voire carrément d’interprètes de notre propre chanson pour la Coupe du Monde? Place à votre imagination, à la pollution des esprits comme des langages, plaques paires ou impaires, c’est la semaine des estafettes…

Retour à l'accueil