P... de règlement !P... de règlement !

Ce n’est bien évidemment ni la première ni la dernière fois que le règlement de cette si chère et si vieille émission DCDL sera bafoué ce vendredi soir (remarquez bien que je ne parle pas ENCORE des absurdités (bilharzioze mardi dernier) voire des incongruités comme les duels à multiples solutions, les accents, les « resonnées » etc. entendues régulièrement et malheureusement bien trop souvent à l’antenne).

Étant donné que le candidat qui me l’a écrit viendra probablement confirmer, et puisque le démenti « officiel » n’interviendra qu’après le week-end, ça nous laisse au moins 3-4 jours entiers pour soulever le lièvre puis débattre du problème.

Dans ce fameux RÉGLEMENT OFFICIEL DU JEU que l’on suppose connu et su des candidats mais SURTOUT des mêmes animateurs-arbitres-présentateurs depuis des lustres, il est noté expressément (MERCI CyberCL) et EN TOUTES LETTRES que les mots acceptés doivent être d’une longueur de 2 à 10 lettres. Au même titre que la parité (C/L) ou l’utilisation de l’ODS en guise de référence nous auront tenus le bon esprit en éveil, accepter un mot d’une seule lettre peut susciter des interrogations chez certains.  

Pour cette nouvelle « bourde » diffusée aujourd’hui, et donc démentie seulement lundi prochain, Bruno joue un mot faux de 9 lettres, son sympathique adversaire marque 9 points avec 1 seule lettre encodée : P !!!

Arielle et Bertrand disent tout d’abord que « P » n'est pas un mot, le candidat répond « Ah bon ? Je pensais que si »,  Laurent conclue  « Bien essayé, mais non ». On joue alors le dernier coup de chiffres du match et Arielle dit : « Julien bonne nouvelle, « P » est bien un mot (abréviation, symbole, smiley qui tire la langue ???) on vous accorde par conséquent les 9 points ». Du coup, les 19 points d’avance de Bruno sont revus à la baisse (à -10) comme par enchantement juste avant les SF...

Après l’émission, Bruno va légitiment s’enquérir de ce point de règlement (dès fois que celui-ci ait changé sans que quiconque n’en soit averti), Bertrand lui rétorque « Ne vous inquiétez pas, on va vérifier, vous savez on est sérieux sur ce genre de choses... » avant de revenir à peine 5 minutes plus tard vers le candidat, « vous aviez raison, on va faire un rectificatif au début de la prochaine émission ».

Je me demande bien ce qu’ils pourraient nous inventer à l’avenir.

Retour à l'accueil